6 conseils indispensables pour l’hygiène au travail

Comment garantir une bonne qualité de vie au boulot ?
août 23, 2021
Exercices de yoga pour ceux qui travaillent toute la journée en position assise
août 23, 2021

L’hygiène au travail peut sembler être une question évidente, mais le problème est que tout le monde ne pense pas ainsi ou ne suit pas les mesures nécessaires pour avoir ce genre de résultat dans l’environnement professionnel.

La vérité est que l’intégrité physique et mentale du travailleur doit être protégée, notamment pour assurer le bien-être, la santé et les conditions adéquates pour que chacun puisse exercer ses activités.

Vous êtes-vous déjà arrêté pour y réfléchir ? Votre entreprise prend-elle les précautions nécessaires ? Apprenez-en plus sur le sujet ci-dessous et profitez des conseils pour améliorer l’hygiène sur votre lieu de travail !

1. Garder les fenêtres ouvertes

Un environnement sain doit être ventilé, notamment parce que plusieurs maladies sont transmises par l’air. L’idée de laisser tout fermé pour éviter la contamination est un non-sens, car une bonne ventilation est extrêmement favorable.

L’air doit circuler pour ne pas provoquer de moisissures, d’accumulation de poussière et d’autres complications. Essayez de faire travailler quelques personnes pendant un certain temps dans une pièce fermée. Il y a de fortes chances pour qu’au moins l’un d’entre eux développe une allergie, un rhume ou une autre gêne.

Par conséquent, la meilleure suggestion est de toujours laisser les fenêtres ouvertes, surtout pendant les heures de travail. Outre la ventilation, celle-ci doit favoriser la régulation de la température et l’éclairage naturel qui sont également importants pour la santé et le confort de tous. Pour les environnements dotés d’une climatisation, il est toujours important d’effectuer un entretien et un nettoyage pour éviter que la qualité de l’air ne soit compromise.

2. Offrir des articles d’hygiène personnelle

Ce n’est pas une obligation pour les entreprises de proposer autant d’articles de toilette, car cela devrait être une préoccupation de chacun. Il s’agit néanmoins d’une stratégie visant à encourager les gens à prendre davantage soin d’eux-mêmes.

Dans ce cas, l’institution peut évaluer ce qui entre dans son budget et choisir les produits qu’elle préfère fournir. Les plus courants sont le savon, le dentifrice, le fil dentaire, le gel alcoolisé, la crème hydratante et le déodorant.

Les employés n’ont donc aucune excuse pour ne pas respecter les procédures d’hygiène de base au quotidien. Le résultat peut être remarqué même dans les relations professionnelles, car beaucoup sont lésés par le manque de soins.

3. Avoir une routine de nettoyage

Si chaque employé doit être attentif aux soins personnels, l’entreprise doit assumer la responsabilité de l’environnement en général. Après tout, préserver l’hygiène au travail nécessite une routine assidue de nettoyage des parties communes.

Il s’agit d’un type de service qui devrait être valorisé au sein de toute organisation. Pour faciliter les choses, le gestionnaire ou le responsable peut établir un calendrier afin que tous les sites soient pris en charge.

Certains secteurs nécessitent une attention particulière, comme les salles de bains et les cuisines. Les pièces qui connaissent un trafic quotidien important méritent également un nettoyage plus fréquent. Les pièces moins visitées et certains éléments (tels que les fenêtres et les portes vitrées) peuvent être inclus dans le programme hebdomadaire.

De son côté, l’entreprise a pour mission de fournir tous les matériaux nécessaires au nettoyage, en faisant très attention à l’utilisation et à l’instruction des produits dangereux pour la santé (inflammables, corrosifs, toxiques, etc.).

Un autre détail indispensable est de fournir des équipements de protection individuelle aux personnes chargées du nettoyage général, ce qui renforce l’importance de la sécurité au travail.

4. Encourager les règles de bonne coexistence

Puisque chaque personne a une éducation différente, vous ne pouvez pas vous attendre à un alignement total entre les pratiques de l’équipe, n’est-ce pas ? Sans compter que l’entreprise elle-même peut avoir ses propres préférences en matière de coexistence des groupes.

Dans ce contexte, une astuce consiste à établir une sorte de manuel qui sert de guide collectif. Qu’est-ce que cela signifie ? Les petites règles qui contribuent à un environnement plus hygiénique doivent être explicites.

Par exemple, définissez un endroit approprié pour les repas et évitez que les gens mangent à leur poste de travail ; séparez des endroits spécifiques pour l’évacuation des déchets ; proposez que chacun lave les objets qu’il utilise (verres, assiettes, tasses), entre autres.

Avec le soutien de toute l’équipe, cette mesure aura certainement de nombreux effets positifs pour l’espace communautaire.

5. Promouvoir des actions de sensibilisation

Une autre façon d’aligner les attitudes du groupe est de travailler à l’éducation des gens. C’est-à-dire offrir des informations qualifiées pour favoriser la prise de conscience collective – croyez-moi, c’est un moyen très efficace de transformer les environnements.

À partir du moment où l’institution forme ses employés, la probabilité qu’ils commettent des erreurs est de plus en plus faible. Le professionnel peut même se sentir poussé à faire ce qui est juste en raison des instructions qu’il a reçues, ce qui ne serait pas le cas s’il n’était pas informé de la situation.

En pratique, cela couvre des actions de proportions différentes. Programmer un après-midi de motivation avec des conférences et des dynamiques est une excellente alternative pour impliquer les gens dans l’objectif commun.

D’autre part, mettre un simple rappel sur les toilettes peut aussi être productif. Qui n’a pas lu un panneau disant “N’oubliez pas de tirer la chasse et de vous laver les mains lorsque vous utilisez les toilettes” ? Cela semble banal ? Oui, mais cela ne fait pas de mal de renforcer ce conseil dans la course quotidienne. Essayez de faire en sorte que chacun pense à lui-même et à son voisin !

6. S’occuper des ordures

Lorsque nous parlons d’hygiène au travail, il est courant de penser davantage à la propreté qu’à la saleté, n’est-ce pas ? Mais chaque organisation produit des déchets de nature différente, et il convient d’en tenir compte également.

L’élimination correcte est une tâche fondamentale, notamment parce que l’accumulation de déchets est susceptible d’entraîner des risques pour la santé et qu’une élimination inadéquate peut avoir des conséquences négatives pour l’ensemble de la population (et l’environnement). Il est donc bon de ne pas oublier cette partie !

Alors pourquoi ces recommandations sont-elles si importantes ? La promotion de meilleures conditions d’hygiène profite à la fois aux employés et à l’entreprise elle-même. Parmi les résultats attendus, il est possible de souligner :

Avez-vous vu comment l’hygiène au travail apporte des avantages ? Cultiver de bonnes habitudes est une pratique qui doit être encouragée dans toutes sortes d’environnements !