La pleine conscience sur le lieu de travail : 6 clés pour la santé et le bien-être

Est – il autorisé de travailler pendant les congés de maladie ?
août 24, 2021
Bureau : bien l’organiser et être plus productif
août 24, 2021

Souffrez-vous de stress au travail ou trouvez-vous difficile d’atteindre tous les objectifs que vous vous êtes fixés, dans votre journée de travail ? Une façon de gagner en santé, en bien-être et en productivité est de pratiquer la pleine conscience au travail. Grâce à la pleine conscience, nous nous concentrons sur ce qui est important, nous gagnons en confiance et nous pouvons même réduire cet épuisement mental et émotionnel qui met tant de bâtons dans les roues de nos performances.

Nous avons tous entendu parler de la pleine conscience. En fait, il est si courant de lire ce terme dans presque tous les espaces ou magazines que, pendant un moment, nous pourrions penser qu’il s’agit simplement d’une autre mode, comme le spinning, le crossfit ou même les shakes détox. Toutefois, ne vous y trompez pas, cette technique de méditation et de pleine conscience est, déjà, utilisée dans le cadre clinique comme technique thérapeutique à des fins diverses.

Depuis que Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire au MIT (Massachusetts Institute of Technology) a popularisé cette stratégie de méditation bouddhiste en Occident, son impact n’a fait que croître. Pour justifier ses avantages, le Dr Kabat-Zinn a fourni des preuves scientifiques rigoureuses sur la façon dont la pleine conscience avait généré de grands changements, dans des groupes de population soumis à un stress élevé (détenus dans les prisons, environnements de travail à haute pression, personnes souffrant de douleurs chroniques).

La pleine conscience n’est pas une mode, c’est une technique de santé et de bien-être qui prend de plus en plus de place et de reconnaissance. En fait, il est, particulièrement, utile pour prévenir les rechutes chez les patients qui ont surmonté la dépression. C’est pourquoi il n’est jamais inutile d’essayer. Tester son utilité dans un scénario de travail, peut, sans aucun doute, être un avant et un après. Examinons-la plus en détail.

La pleine conscience au travail, comment peut-elle nous aider ?

David Lynch, le célèbre réalisateur, scénariste et artiste, s’échappe, souvent, de ses propres tournages plusieurs fois par jour pour trouver une pièce calme ou un espace extérieur qui l’apaise. Il “fuit” pour méditer quelques minutes, car c’est le seul moyen de tirer le meilleur parti de son esprit pour affiner sa création, résister à la pression et se retrouver.

Il est clair qu’aucun d’entre nous n’est David Lynch, et que nos emplois sont, sans doute, un peu plus banals : un bureau, une usine, un atelier, une école, un taxi, des chambres d’hôtel ou d’hôpital à nettoyer, des patients à soigner, des produits à commercialiser ou à promouvoir. Cependant, quelle que soit notre profession, quelle que soit notre routine, nous sommes tous soumis à la pression, à l’anxiété et à la nécessité de gérer de multiples stimuli en même temps.

Si nous faisons le pas, si nous nous donnons la possibilité de pratiquer la pleine conscience au travail, cela peut nous aider à atteindre les objectifs.

Les avantages de la pleine conscience

Elle nous permettra de nous concentrer davantage sur ce que nous faisons, en laissant de côté l’hyperstimulation de l’environnement.

Il nous aidera à avoir plus de clarté mentale pour être plus agile lorsqu’il s’agit de réagir, d’avoir des idées, de profiter davantage des situations.

Nous gérerons beaucoup mieux le stress et la pression.

Nous prendrons confiance en nous, nous nous concentrerons sur le soi pour nous définir, fixer des limites et anticiper les opportunités.

Nous nous sentirons plus autonomes pour agir, pour avoir le contrôle des situations.

Nous serons en mesure de valoriser les sentiments/émotions positifs pour améliorer les relations avec les collègues ou plus encore, pour relativiser ce qui nous dérange ou ce que nous ne pouvons pas changer.

Comment pouvons-nous appliquer la pleine conscience au travail ?

Avant de mettre en pratique les stratégies que nous allons préciser ci-dessous sur la manière d’appliquer la pleine conscience au travail, il est important d’être clair sur un aspect simple : personne n’apprend à méditer ou à pratiquer la pleine conscience en une semaine ou deux. Cette pratique, cette discipline demande du temps et surtout de la volonté. Pensons, tout d’abord, que les pensées ont le contrôle sur l’esprit et le corps, et qu’un moyen de rediriger notre attention mentale vers un scénario de paix et d’équilibre est l’entraînement à la pleine conscience.

Ces stratégies peuvent nous aider.

Votre objectif

Avant d’aller travailler, prenez une décision sur ce que vous voulez atteindre ce jour-là, définissez, clarifiez votre objectif (il peut s’agir de quelque chose d’aussi simple que de faire tout bien et de rentrer chez vous sans stress et sans souci).

L’ici et maintenant

Une fois dans votre environnement de travail, soyez, toujours, conscient du moment présent, de ce qui se passe ici et maintenant. Concentrez-vous sur ce que vous faites, et non sur ce que disent vos collègues, sur le bruit de la rue, sur ce message que vous attendez sur votre téléphone portable, sur ce que vous allez faire demain ou en rentrant chez vous…

Réinitialisez votre esprit de temps en temps

Faites des pauses mentales d’une minute. S’il y a une chose que nous savons tous, c’est qu’il n’est pas en notre pouvoir de quitter notre lieu de travail pour sortir et méditer pendant 20 minutes lorsque nous en avons besoin. Cependant, nous pouvons entraîner notre esprit de la manière suivante : toutes les 40 minutes ou demi-heures, nous nous reposerons l’esprit pendant 1 minute. Pour ce faire, regardez un point de détente et respirez profondément, prenez une inspiration, inspirez. Pendant ces 60 secondes, ne pensez à rien. Pressions vides, soucis vides.

Pas de multitâche

S’il y a quelque chose de commun dans tout environnement de travail, c’est le multitâche : un appel, un e-mail, aller ici, faire ceci, penser à cela, résoudre, décider, communiquer… Si nous faisons cela, si la plupart des gens se laissent emporter par ce genre d’habitude, c’est parce que nous pensons qu’en faisant plusieurs choses à la fois, nous sommes plus productifs, alors qu’en fait ce n’est pas le cas.

Par conséquent, une clé essentielle de la Minutie au travail consiste à faire une seule chose à la fois et à se concentrer sur celle-ci. De cette façon, nous éviterons les erreurs, les négligences et le résultat final sera plus optimal.

Mettez le stress à profit

Nous sommes nombreux à penser qu’il n’y a pas de pire ennemi pour le travail que le stress. Or, cette activation interne, bien contrôlée et bien gérée, peut être notre alliée à bien des égards : elle offre motivation et activation, elle nous permet d’être vigilants et préparés.

Toutefois, le niveau de stress doit se situer à un point intermédiaire où il agit comme un stimulus et non comme un ennemi. Par conséquent, nous devons, toujours, être conscients de notre limite.

Accepter ce qui ne peut être changé

Un point très intéressant qui nous est rappelé dans La pleine conscience au travail est que nous devons accepter tout ce que nous ne pouvons pas changer. Par exemple, il est inutile de se fâcher chaque jour avec ce collègue qui est toujours en retard, avec ce patron qui est, toujours, de mauvaise humeur, avec ce collègue qui n’apporte que des rumeurs et pas de bonnes idées.

Loin de nous battre contre le mur face à certaines dynamiques et attitudes, la meilleure chose à faire est de les accepter. Cependant, accepter n’est pas se rendre, c’est prendre conscience d’une réalité pour agir en fonction de celle-ci avec sécurité et tranquillité. Après tout, une autre idée qui nous apporte, également, la pleine conscience au travail est que nous essayons, toujours, d’être optimistes. Une vision positive des choses nous soulage d’un grand poids et nous rend plus libres.

Appliquez, donc, ces conseils autant que possible : les résultats peuvent vous surprendre.