Quel logiciel pour un bon suivi de la production en usine ou atelier de confection ?

Formation à distance
Trouver un spécialiste de la formation à distance à Lille
janvier 24, 2022
Gestion des ressources humaines
Actualité DRH : les nouvelles tendances en matière de gestion des ressources humaines
mai 17, 2022

Dans le monde concurrentiel de nos jours, les fabricants doivent connaitre comment améliorer leur efficacité pour garder une longueur d’avance. Essentiellement, l’utilisation d’un logiciel de gestion de la production peut vous aider. Techniquement, un logiciel de suivi de production est un système qui connecte et surveille les machines et les postes de travail dans une usine ou atelier de confection.

Qu’est-ce qu’un logiciel de suivi de production ?

Le logiciel de suivi de production est un logiciel utilisé dans la fabrication pour surveiller et documenter la transformation des matières premières en produits finis. En d’autres termes, ce logiciel gère, surveille et synchronise l’exécution en temps réel des processus physiques impliqués dans les opérations de fabrication. Pour ce faire, il coordonne le flux des ordres de travail avec les systèmes de planification commerciale et de production tels que les systèmes ERP ou les systèmes de gestion du cycle de vie des produits ou PLM.

Le logiciel de contrôle de la fabrication fonctionne en temps réel pour permettre le contrôle de nombreux éléments du processus de fabrication. En conséquence, il opère dans de nombreux domaines fonctionnels comme le pilotage de temps par exemple. Les fabricants utilisent après les informations données par le logiciel pour prendre des décisions, comprendre comment optimiser la production du magasin et améliorer leurs travail.

Utiliser un logiciel de suivi de production : pourquoi ?

Le logiciel de suivi de production aide les responsables d’une société d’avoir une vision intégrée et dynamique des performances. En fait, il permet d’accéder à toutes les informations à tout moment et en temps réel. En ce sens, il peut servir de garantie pour une excellente organisation des méthodes de production. Cela augmente et améliore le rendement et la qualité de production. De plus, cet outil permet de consolider la cohérence entre l’équipe de la production, tout en préservant sa qualité. En bref, le logiciel de suivi est une solution capable d’apporter des actions correctives et réactives pour améliorer la production et la qualité.

Utiliser un logiciel de suivi de production : fonctions du logiciel

-Collecte de données

Avec un système d’automatisation ou de surveillance, un logiciel de suivi de production a la capacité de rassembler automatiquement toutes les données de production. Il peut générer une saisie manuelle en temps réel ou de manière différée selon les attentes, pour réduire le temps d’arrêt. De plus, il est utilisé pour enregistrer l’activité de production, en particulier l’état des machines, paramètres de réglage, les données de comptage et les causes de perte de productivité des équipements de production. C’est donc un excellent moyen de détecter les pannes d’appareils, les heures de travail, etc.

-Surveillance des performances

En donnant accès aux informations relatives à la machine, le logiciel propose ainsi la possibilité de résumer les performances par jour, semaine ou mois selon les attentes de la société. De plus, il permet une visualisation rapide des données pertinentes par domaine et pour chaque utilisateur.

-Conformité aux normes

Un logiciel de suivi de la production peut traiter les informations issues de KPI standardisés clés. Par conséquent, il peut filtrer les métriques associées par utilisateur et gérer le calcul des métriques conformément aux normes de sécurité en vigueur. Mais pour qu’un logiciel remplisse bien ses fonctions, il est important qu’il soit efficace et de haute qualité. De même, la personne qui l’utilise doit aussi être experte pour obtenir les résultats escomptés.

Utiliser un logiciel de suivi de production : comment choisir le bon logiciel ?

-Identifiez vos besoins

Listez les solutions essentielles que vous souhaitez retrouver dans votre futur logiciel. Certaines sociétés choisiront de se concentrer sur des fonctions de base. Mais vous pouvez également enrichir les outils de production de fonctions utiles à d’autres services : gestion des stocks mais aussi traçabilité, gestion des achats, suivis des heures et du coût, etc. Gardez toujours à l’esprit que plus l’industrie est complexe, plus le logiciel de gestion de production sera cher. Que vous choisissiez un logiciel préprogrammé ou que vous contactez un développeur pour des attentes spécifiques, les coûts augmentent avec le nombre de modules déployés. Une autre source de coût est le nombre de licences délivrées. Assurez-vous de calculer le nombre d’employés ou de postes qui auront besoin du logiciel et anticipez toute embauche ou saisonnalité.

-Échangez avec les utilisateurs

Si la mise en œuvre n’en est qu’au stade du projet, il n’y a probablement aucun intérêt à monopoliser l’ensemble de l’entreprise. Au départ, il s’agissait encore essentiellement de consulter les comités et les gestionnaires. Ensuite, la meilleure façon d’accompagner les changements est d’amener les utilisateurs clés sur le terrain. Non seulement ils peuvent cerner leurs besoins exacts, mais ils peuvent également avoir des exigences d’expérience utilisateur.

-Planification à long terme

Si vous recherchez un nouveau logiciel, c’est peut-être parce que les outils en place ne répondent plus à vos attentes. Ce qu’on veut éviter à tout prix, c’est de devoir le changer encore dans trois ou cinq ans. Une solution durable est une solution qui s’aligne sur les objectifs de croissance de votre société : diversification du portefeuille de produits, expansion internationale, augmentation de la vitesse de production sont les critères à considérer. Vous pouvez donc préférer choisir un développeur agile qui s’adaptera à vos besoins d’amélioration ou un éditeur de logiciel avec des mises à jour régulières. Identifiez la prochaine catégorie dont vous souhaitez bénéficier à moyen et long terme et le budget alloué pour la soutenir.